Externalisation en Inde

Externalisation en Inde

Rédigé le 20/05/2019
CGT Turbomeca Tarnos

Lors du CE du 16 Mai 2019, nous n‘avons toujours pas eu de réponses aux questions des salariés sur le projet d’externalisation de production de pièces neuves en Inde.
Pour rappel, l’avant-projet Développement marché Inde (T0) a fait l’objet d’une première présentation en CCE à Bordes, puis en CE à Tarnos, le 15 Mars 2019. Le responsable du CCIES a même décliné cette présentation aux salariés de la DI concernés par l’impact de ce projet en leur promettant de répondre à leurs questions à la mi-Avril, lors du lancement du projet (T1).
A la mi-Avril, l’avant-projet est en cours d’instruction, le lancement du projet (T1) est repoussé d’un mois. Les élus reçoivent une convocation pour un CCE le 14 Mai 2019 avec à l’ordre du jour, le projet d’externalisation en Inde.
Nouveau report, le CCE est annulé. 
Lors du CE à Tarnos ce 16 Mai, la CGT a alerté l’instance :
La Direction a suscité des attentes auprès des salariés qui veulent connaitre le dimensionnement de cette nouvelle usine et les familles de pièces produites sur place. Les salariés veulent savoir s’il y aura un impact les concernant et c’est légitime.
Si nous sommes bien conscient de la nécessité de contrepartie pour assoir certains marché, le dimensionnement du projet doit permettre de sauvegarder nos emplois en France. Transférer 50 000 heures ou 100 000 heures n’a pas le même impact pour nos CCI en France.
Après le financement de la tranches 2 & 3 du projet CAP2020 qui tarde à être confirmé et qui concerne la même population, il y a de quoi s’interroger sur les planning à géométrie variable et les tergiversations  de la Direction concernant les projets de réorganisation de l’entreprise.
Faut-il rappeler que les premiers facteurs de risques psychosociaux qui mènent au mal être au travail sont l’insécurité économique qui entoure de tels projets d’entreprise ?
Faut-il rappeler que l’enquête PREVENTIS a mis en évidence des secteurs de la DI de Tarnos en rouge concernant ces facteurs de risques ?
La Direction doit, aux salariés et à ses représentants, des informations complètes et loyales.